Règles de rédaction et de présentation des documents :

Bibliographie

La liste des références bibliographiques doit figurer en fin d’article.

La bibliographie contient uniquement la liste des auteurs cités dans l’article.

Il faut classer les documents par ordre alphabétique de nom d’auteur, puis par année de première publication.

Il faut indiquer les URLs stables (permaliens) des versions électroniques des références citées.

Chaque référence doit être terminée par un point.

La présentation des références bibliographiques doit être la suivante :

Ouvrages :

Nom de l’auteur Prénom en entier, Titre, Ville, Editeur, Année. (majuscule sur le premier et le deuxième mots si le premier est un article)

Exemple :

Castoriadis, Cornélius, L’Institution imaginaire de la société, Paris, Seuil, 1975.

Articles de revues :

Nom de l’auteur, Prénom, « Titre », in Revue, Numéro, Titre du numéro, Date, Pagination.

Exemple :

Brohm, Jean-Marie, « Un chien se meurt… », in Prétentaine, n° 7/8, Anthropologie de l’ailleurs. Présence de Louis-Vincent Thomas, octobre 1997, pp. 297-310.

Contributions à des ouvrages collectifs :

Nom de l’auteur, Prénom, « Titre de la contribution », in Nom, Prénom du directeur (dir.), Titre de l’ouvrage, Ville, Editeur, Année, Pagination.

Exemple :

Clouzot, Olivier, « La musique de film », in Roland, Manuel (dir.), Histoire de la musique, vol. 2, Du XVIIIe siècle à nos jours, Paris, Gallimard, 1963, pp. 1494-1522.

Ouvrages, articles ou contributions traduits :

Mêmes règles que précédemment avec l’ajout de la mention :

Traduit de (la langue d’origine) par (nom, prénom du traducteur).

 

Citations

Les emprunts à d’autres œuvres ne devraient pas dépasser la reproduction autour de 10 lignes par livre, ces éléments pouvant être interprétés comme des plagiats. Dans tous les cas, ces emprunts ne peuvent excéder 10% de l’article et doivent figurer entre guillemets. Le renvoi à la référence bibliographique suit la citation, avant le point qui marque la fin de la phrase, dans une parenthèse qui indique successivement le nom de l’auteur, l’année de publication et la page. Exemple : (Durkheim, 1895, p. 134)

Les différentes publications d’un même auteur dans la même année sont distinguées par des lettres minuscules. Exemple : (Lefèbvre, 1973b, p. 78)

Il faudrait mettre 3 points de suspension entre crochets pour signaler le fait que du texte est coupé dans la citation après un point. On utilise 3 points de suspension entre parenthèses pour signaler le fait que du texte est coupé dans la citation à l’intérieur d’une phrase

 

Dates

Les références temporelles doivent être écrites de la façon suivante :

– les années et les décennies sont écrites en chiffres : 1968, années 1820, années 1980 (et non les années 80 ou années quatre-vingt), années 1970, années 2000, etc.

– les siècles sont écrits de la façon suivante : XIXe siècle, avec les chiffres romains en petites majuscules suivi du « e » (et non pas XXème siècle ou XIXème siècle, ni vingtième siècle ou dix-neuvième siècle).

 

Genre

Pas d’utilisation du genre en dehors de l’usage classique de la langue. Pas de « auteure », de « professeure », etc. Il nous semble que cette façon de féminiser la langue introduit davantage de confusion que cela n’éclair le lecteur. Dans la filiation linguistique, nous préfèrerions féminiser avec « autrice » ou « professeuse », termes qui sont encore impropres aujourd’hui. Nous gardons donc les règles classiques.

 

Guillemets

Il faut encadrer les citations dans le corps du texte de guillemets français (« citation », avec espace insécable après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant). À l’intérieur de ceux-ci, utiliser les guillemets anglais “citation dans la citation” (sans espace).

 

Illustrations

Les illustrations, les figures et les tableaux sont acceptés sous réserves. Ils doivent être insérés dans le texte à la suite du paragraphe où on s’y réfère. Ils sont numérotés en chiffres arabes et identifiés par un titre qui précède le document.

Dans le corps du texte, il faut faire référence aux tableaux et aux figures en citant leur numéro.

Les illustrations, figures et tableaux insérés dans le document doivent également être joints, au document séparément (en jpeg, tiff, ou Pdf)

Intertitres

Le document peut comporter deux niveaux de titres au maximum.

Les différents niveaux de titres doivent être en minuscules et doivent être numérotés.

 

Italiques

L’usage des italiques est strictement réservé à un certain nombre de cas particuliers, énumérés ici. Il faut mettre en italique les titres de livres ou de revues, ainsi que les mots de langue étrangère :

– Titres d’ouvrages, avec une capitale au premier mot seulement. Exemple : La division du travail social.

– Mots étrangers et expressions latines. Exemple : la notion de role model ; a priori.

 

Majuscules

Les majuscules sont accentuées.

 

Nom

Les noms nationaux, comme un objet français, espagnol, portugais ne prennent pas de majuscule en début de mot. Cette même règle s’applique aux personnes françaises, espagnoles, italiennes, etc.

Les noms propres sont écrits en minuscules, avec initiale en majuscule.

 

Notes de bas de page

L’appel de note est en chiffres arabes entre parenthèses, sans utiliser les appels de notes automatiques, et précède toujours le signe de ponctuation.

Par exemple, dans cette phrase de Francis Bacon : « Dans le noir, toutes les couleurs s’accordent »(1).

Il faut placer les notes en fin de document.

Les notes de bas de page ne doivent pas servir pour donner les références bibliographiques détaillées (cf « Citations »)

 

Paragraphe

L’article commence par un texte d’accroche et non par un titre. Le premier titre intervient après 5 à 10 lignes (ou de 400 à 800 signes espace compris).

 

Sigles

Ils sont déployés à leur première utilisation, le sigle est placé entre parenthèse à la fin. Seule pa première lettre du premier mot est en majuscule. Ex. : Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS).

 

Titres

Le titre et sous-titre, les titres et sous-titres des parties sont court pour pouvoir entrer sur une ligne (80 signes). Un des éléments entre titre et sous-titre doit être explicite, l’autre peut être plus allusif (ex. : titre : La distinction. Sous-titre : Critique sociale du jugement).

 

Résumé

Rédigé au style impersonnel, de 600 signes maximum, placé en début de texte, précédé de « Résumé : ».

 

Traduction

Les citations en d’autres langues que la langue de l’article doivent être traduites dans la langue de l’article, et suivies du mot « traduction » entre parenthèses. Le texte cité et traduit peut être reproduit dans la langue originale en note de bas de page.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>