Nos orientations

 

Pour promouvoir et favoriser la recherche en travail social, des instituts de travail social se sont associés autour du projet du Sociographe pour contribuer à travailler les articulations entre réalités sociales, pratiques professionnelles et prescriptions politiques de ce qu’on nomme le « travail social ». En période de transformations importantes, il semble nécessaire de restituer au plus près les témoignages comme ce qui fonde les réalités des individus et peut permettre de mieux adapter les pratiques professionnelles et les volontés politiques.
En cela, Le sociographe se propose d’exploiter tous les éléments qui traversent la question sociale, pour contribuer à tracer ce qui pourrait faire objet commun entre recherche de terrain, écrits de formations et collecte de témoignages « socio-graphiques ». Il nous reste a inventer une « socio-graphie » comme ce qui pourrait être une « épistémologie du témoignage ». Toute réalité sociale et historique ne se dévoile-t-elle pas par le jeu des valeurs accordées ou non à des témoignages ?

Le sociographe propose un cadre de travail, d’écritures, de lectures et d’échanges pour développer une réflexion sur les méthodes et les pratiques d’intervention.

Le sociographe publie :

  • La revue Le sociographe, thématique, à comité de lecture (trimestriel) ;
  • Des numéros hors-série qui développent des analyses sur un objet à partir de méthodologies scientifiques (s’appuyant sur un comité scientifique ad hoc) ;
  • La série « Congrès & colloques » qui fait trace de manifestations qui animent le champ du travail social (série arrêtée en 2009)

Revue classée par le Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur en Sciences de l’éducation (HERES).